Le blog de Robin Guilloux

Ce blog a pour ambition de faire connaître et apprécier la région Centre et en particulier la ville de Bourges. Je souhaite y faire partager mes goûts pour la poésie, la littérature, la peinture, le cinéma... J'y aborde également des questions qui me tiennent à cœur, souvent liées à l'actualité, en particulier le système scolaire (je suis enseignant), mais aussi la politique au sens large du terme et les problèmes de société.

Travail autour des "Métamorphoses" d'Ovide (6 ème)

Publié le 3 Mars 2010 par Robin Guilloux

pygmalion-et-galatee.jpeg

J'apprécie dans les nouveaux programmes de 6ème, la réintroduction de l'étude des textes fondateurs judéo-chrétiens et gréco-romains et j'ai rarement vu mes 6ème se passionner autant.

Il était temps de "réenchanter" les programmes saturés de "schémas narratifs" et de "champs lexicaux" avec ces merveilleux récits, mémoire vive de notre culture aux racines diverses, récits qu'il ne s'agit évidemment pas de prendre "au pied de la lettre", mais dont la richesse symbolique, spirituelle et éthique se révèle inépuisable, pour peu qu'on les laisse nous parler.

Nous avons étudié des textes de l'Ancien Testament : la création d'Adam et Eve, le Déluge : comparaison entre la version biblique (l'arche de Noé) et la version babylonienne dans "L'épopée de Gilgamesh", le passage de la Mer Rouge (dans l'Ancien Testament et dans le Coran), des expressions bibliques passées dans le langage courant : "être au septième ciel", "pauvre comme Job", "vieux comme Mathusalem", "un Bon Samaritain", "jeter la pierre à quelqu'un"... Nous abordons maintenant l'antiquité greco-romaine avec Les Métamorphoses d'Ovide : "Pygmalion et Galatée", "Apollon et Daphné", et l'histoire de l'exécrable Lycaon que Jupiter transforma en loup-garou pour le punir de ses méfaits.

Un de mes jeunes collègues, Florent Liau,  avec lequel je travaille, a élaboré un questionnaire sur Ovide qui peut servir de préliminaire à l'étude des textes du poète exilé :

Enquête sur le poète Ovide :

1) Dans quel pays est-il né ?

2) En quelle année est-il né ? En quelle année est-il mort ?

3) Adolescent, Ovide est envoyé à Rome pour étudier l'art de la "rhétorique". Que signifie ce mot ?

4) Vers 20 avant J.C., outre l'Asie Mineure et la Sicile, quel pays Ovide découvre-t-il ?

5) En 8 après J.-C., Ovide est condamné à l'exil :

a) Que signifie "exil" ?

b) Pourquoi a-t-il été condamné ? Où a-t-il été envoyé ?

6) Hormis "Les Métamorphoses", citez deux ou trois oeuvres d'Ovide.

7) Qu'est qu'une "métamorphose" ? Donnez la définition de ce mot.

8) Quelle est l'étymologie (l'origine) de ce mot ?

9) En quelques lignes, expliquez de quoi parlent Les Métamorphoses d'Ovide.

Réponses :

Ovide est né en Italie.

La "rhétorique" est l'art de bien parler, c'est l'art de l'orateur qui cherche à convaincre et à persuader.

Outre l'Asie Mineure et la Sicile, Ovide a découvert la Grèce.

Exil : expulsion sans possibilité de retour. Pour les Anciens, ce châtiment était pire que la mort.

Les raisons restent mystérieuses (peut-être parce que l'empereur Auguste, soucieux de rétablir morale et vertu à Rome n'avait pas apprécié "l'Art d'aimer" ; certains prétendent qu'Ovide aurait séduit la fille de l'empereur)

Ovide fut envoyé à Tomes, sur le Pont-Euxin (au bord de la Mer noire, dans l'actuelle Roumanie)

Outre "Les Métamorphoses", Ovide a écrit "Les Amours", "L'Art d'aimer", "Les Tristes" et "Les Pontiques".

Une métamorphose est le changement d'une forme en une autre.

Ce mot vient du grec "métamorphosis" de méta (succession, changement) et morphê (la forme).

"Les Métamorphoses" d'Ovide sont un recueil d'histoires, de légendes mettant en scène des dieux, des héros, quelques personnages historiques. L'oeuvre dépeint un monde inachevé dans lequel des personnages sont changés en animaux, en plantes, en fleuves, en montagnes... (dans l'histoire de Pygmalion et de Galatée, une statue de jeune fille en ivoire est changée par Vénus, la déesse de l'amour, en une femme réelle).

Ces textes figurent dans l'excellent manuel "Fleurs d'encre" (Hachette Education) de C. Bertagna et F. Carrier, respectivement agrégées de Lettres classiques et modernes.

Préparation d'un exposé :

- Présente rapidement ton personnage : sa famille, sa nature (un dieu ? un héros ? un mortel ?...), tout ce qui te semble utile pour comprendre qui il est.

- Raconte sa métamorphose. Explique en paticulier ses causes et ses conséquences.

- Cherche (à l'aide d'Internet par exemple) une oeuvre qui représente le personnage. Indique précisément :

a) Le nom de son auteur
b) Le titre de l'oeuvre (s'il y en a un)
c) La date de création de l'oeuvre
d) Enfin, en quelques lignes, explique ce que représente cette oeuvre, décris ce que tu vois.

IMPORTANT : il ne s'agit pas de recopier simplement un dictionnaire ou d'imprimer une page sur Internet ! Avant de te lancer dans l'écriture de ton exposé, n'hésite pas à consulter plusieurs sources différentes (sites Internet, encyclopédies, manuels...). Il faut obligatoirement que tu t'exprimes avec tes propres mots, tes propres phrases.

Tu peux, si tu le souhaites, accompagner ton exposé écrit d'images ou de dessins que tu auras réalisés toi-même.

Principaux critères de notation :

A l'écrit :

-   Une présentation soignée (titres, paragraphes)
- La qualité de l'expression (orthographe...) / Utilisation de phrases personnelles.

A l'oral :

- La clarté de l'expression
- La capacité à ne pas lire exagérément ses notes
- Le sérieux de l'attitude 

Expression écrite :

Imaginez et rédigez à la manière d'Ovide, une métamorphose en animal, en végétal ou en minéral.

Consignes :

- Choisissez l'animal, le végétal (arbre, fleur...), le minéral (cristal, rocher...)
- Précisez les parties du corps qui vont se transformer
- Associez à chaque partie le résultat de sa transformation
- Dressez une liste de verbes de mouvements du corps, de verbes de transformation (cf. Manuel "Fleurs d'encre",  page 214, exercices 2 et 3)
- Employez des compléments circonstanciels de manière
- Faire un schéma narratif complet

Devoirs d'élèves :

"Elle l'espionnait depuis des jours et des jours, elle s'approchait de lui, elle le frôlait, mais jamais Dion ne lui donnait l'espoir qu'il pourrait tomber amoureux d'elle. Dion était bien jeune, il n'avait de passion que pour sa roseraie.

Ne sachant plus que faire, Flore pria Aphrodite afin qu'elle la métamorphose en une rose splendide, parfumée et d'une couleur exceptionnelle.

A peine a-t-elle fini sa prière qu'une sensation de légèreté envahit son corps, sa taille s'affine, elle rétrécit et devient une fine tige verte ; sur ses bras qui raccourcissent poussent de petites feuilles, ses pieds adhérent au sol et les voici plantés au milieu d'un rosier, ses yeux se ferment, son nez s'efface, ses cheveux s'élèvent et se rassemblent  pour former un joli bouton de rose prêt à éclore. En dernier poussent sur sa tige quelques épines. Flore est devenue la plus belle rose de la roseraie de Dion.

Dion ne tarde pas à remarquer cette splendeur plus haute et plus parfumée que toutes les autres. C'est désormais devant elle qu'il passe le plus de temps : il l'arrose, il lui parle, il l'aime. Désormais, Flore a toute l'attention et l'amour qu'elle souhaitait que Dion lui porte."

(Antoine Lamouroux, 6ème 2)

" (...) Léna atteignit Troie quelques jours plus tard, en n'ayant bu qu'une gorgée d'eau qu'elle trouva dans une gourde abandonnée. Sur la route, elle avait aidé de nombreuses personnes, toujours sans rien demander en retour. Certaines personnes virent leur vie changer grâce aux paroles de la jeune femme.

A son arrivée dans la Cité, elle était épuisée. Elle ne voulut pas pénétrer dans la ville, elle préférait le calme de la campagne alentour.

Léna s'allongea sur un tas de paille qui jonchait le sol. Elle admira le ciel bleu, les nuages blancs, les oiseaux volant joyeusement. Elle sentit que le manque d'eau allait lui être fatal. Son heure était arrivée. Mais peu importe si elle devait partir ; elle avait assouvi son désir le plus cher, même si cela lui aurait plu de continuer à aider les gens.

Léna contempla une dernière fois le ciel et se dit que c'était une belle journée pour mourir. Elle ferma les yeux et attendit que la mort l'emporte.

C'est à ce moment que Zeus lui apparut. Il dit : "L'Olympe prône la bonté. Une telle générosité et un tel investissement pour préserver le bonheur d'autrui ne méritent pas de périr." Alors le dieu du ciel métamorphosa la jeune femme.

Ses pieds se changent en deux petites pattes, ses mains en ailes avec lesquelles elle peut voler. Sa bouche s'allonge jusqu'à prendre la forme d'un bec fin, d'un rose très pâle, ses grands yeux bleus rétrécissent et deviennent noirs, reflétant quiconque la regarde. Ses cheveux, à l'origine si longs et couleur de blé, se transforment en un plumage d'un blanc éclatant.

Léna était à présent une magnifique colombe, symbolisant pour l'éternité la douceur, la pureté et la paix." (...)

(extrait de la rédaction d'Anabelle Bourreux, 6ème 2)


Commenter cet article

dahbi yousra 6°2 22/03/2010


bonsoir monsieur je tient a dire tout d'abord que j'ai baucoups apprécié ce travail sur les métamorphoses d'Ovide et que je prends énormément de plaisir a faire mon exposé :)
MAIS....et oui il y a un mais:( sur internet il y a écris cela:Tandis qu'Athéna tissait une toile qui représentait la majesté des douze dieux de l'Olympe et dans les quatre coins des mortels
présomptueux, Arachné osa représenter la vie scandaleuse des dieux. Mais son travail était superbe, et la déesse ne découvrit aucun défaut alors, irritée, elle frappa Arachné avec sa navette et mis
en pièce le travail de sa rivale.
MA QUESTION EST LA SUIVANTE:
QU'EST CE QU'UNE NAVETTE ???????????S.O.S AIDEZ MOI S'ILS VOUS PLAIT :-)
CAR JE TIENT A AVOIR UNE BONNE NOTTE :)RéPONDEZ MOI LE PLUS VITE POSSIBLE


MERCI D'AVANCE


lolita 13/03/2012


Merci pour les reponses 20/20 aux exercices 

hulk 16/05/2014

cela ne vaut pas une capotte

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog