Annick de Souzenelle : La Lettre chemin de vie, le symbolisme des lettres hébraïques

Publié le par Robin Guilloux

La-lettre-chemin-de-vie.jpg

 

" Deux mille ans avant la création du monde, dit le Livre de la Splendeur, le Zohar, les lettres étaient cachées et le Saint, béni soit-Il, les contemplait et en faisait ses délices.

 

Lorsqu'il voulut créer le monde, toutes les lettres, mais dans l'ordre renversé, vinrent se présenter à Lui. Ce fut la lettre Taw qui se présenta la première..." (Zohar, I, 2b)

 

"... Chacune se prévalant d'un glorieux mot dont elle est la composante essentielle, tenta d'obtenir le don précieux de commencer la création. Mais toutes furent renvoyées...

 

La lettre Bet vint se présenter devant le Saint, béni soit-Il, pour obtenir de Lui de présider à la création du monde. Elle s'avança en disant :

 

" - Je suis l'initiale du mot dont on se sert pour te bénir en haut et en bas.


  - C'est effectivement de toi que je me servirai pour commencer la création du monde, répondit le Seigneur, et tu seras ainsi la base de l'oeuvre de la création."

 

 

Histoire-des-lettres-hebraiques_1724570-L.jpg

 

Le Saint, béni soit-il, ayant dit à la lettre Bet qu'elle serait la base de la création, la lettre Aleph resta à sa place sans se présenter.

 

Le Saint, béni soit-il, lui dit : "Aleph, Aleph, pourquoi ne t'es-tu pas présenté devant moi, à l'instar de toutes les lettres ?" Elle répondit : "Maître de l'univers, voyant toutes les lettres se présenter devant toi inutilement, pourquoi me serais-je présentée aussi ? Ensuite, puisque tu as déjà accordé à la lettre Bet ce don précieux, j'ai compris qu'il ne sied pas au Roi céleste de reprendre le don qu'il a fait à un de ses serviteurs pour le donner à un autre."

 

Le Saint, béni soit-Il, lui répondit : "Aleph, Aleph, bien que ce soit la lettre Bet dont je me servirai pour opérer la création du monde, tu seras la première de toutes les lettres, et je n'aurai d'unité qu'en toi ; tu seras la base de tous les calculs et de tous les actes faits dans le monde, et on ne saurait trouver d'unité nulle part, si ce n'est dans la lettre Aleph.

 


 

Aleph                                                     La lettre Aleph

 

 

" A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,

    Je dirai quelque jour vos naissances latentes..."

 

(Arthur Rimbaud)

 

Eveillé jusqu'aux racines de son être, lié à ses sources éternelles, puisant les énergies mêmes qui l'ont façonné, le poète participe de l'expérience du prophète qui "voit les cieux ouverts".

 

Comme tout homme, n'est-il pas sculpté de la Parole-Verbe, expir divin, qui souffle tout être selon son NOM, sa note originelle ?

 

Et ce NOM crie en chacun, l'appelant à le découvrir, à devenir lui.

 

Nul l'entend, si ce n'est l'homme éveillé, celui qui est à l'écoute, celui dont tous les sens sont à l'écoute..."

 

Les Lois divines qui structurent la Création sont nées du Verbe divin.

 

Elles sont, disent les Hébreux, les Grandes Lettres d'en-haut, c'est-à-dire les Energies divines incrées émanant du Verbe, proférées par Lui et venant modeler l'Homme.

 

Celui-ci, à l'image du Verbe, profère "en bas" les sons et, selon la qualité de son être, façonne ses lettres, les petites lettres d'en bas.

 

Chaque petite lettre d'en-bas est reliée invisiblement à la Grande Lettre d'en haut qui lui correspond et qui l'informe de telle sorte qu'elle est douée d'un pouvoir reconducteur vers celle d'en haut.

 

C'est ainsi que la langue hébraïque tout entière est conductrice du Verbe divin et reconduit à Lui !"

 

Chaque lettre correspond à un nombre.

 

Les mathématiques, comme toute parole juste, chantent les structures de la Création et glorifient le Verbe.

 

Les lettres figées dans la pierre, puis dans les livres, gardent cependant dans leur coeur le secret de leur pouvoir. Nos propres coeurs purifiés participeront de leur trésor."

 

Annick de Souzenelle nous introduit ici dans le monde fascinant des lettres hébraïques et nous fait découvrir dans la Bible et en nous-mêmes des richesses insoupçonnables. Sous son regard, la lettre devient "chemin de vie", voie de recherche fertile pour l'évolution intérieure.

 

Annick de Souzenelle, La lettre chemin de vie, le symbolisme des lettres hébraïques, Albin Michel (spiritualités vivantes)

 

 

lettres-hebraiques.jpg

Commenter cet article